Les anciens de l'île racontent encore aujourd'hui la belle histoire des après-midi passées face à la mer et comment, au rythme du mouvement saccadé des vagues, ils partageaient, avec des curieux et des passants, l'origine d'un des meilleurs rhums du monde. La légende raconte comment, à la moitié du XIXe siècle, un commerçant espagnol arriva à bord d'un vieux navire à San Pedro Marcorís, alors surnommé le joyau des Caraïbes.
 
 
Ce personnage solitaire que tout le monde connaîtrait bien plus tard comme le capitaine Bennaser charma petits et grands au cours de ces dures années de pénurie et d'esclavagisme. Doté d'un caractère affable et bienveillant, il devint très vite un excellent compagnon de voyage pendant les longues nuits d'amitié et d'affection. Au cours d'une de ces nuits animées, il fit la connaissance d'un ancien distillateur de rhum, qui lui proposa de goûter à pareil nectar. Il le savoura avec délectation.
 

 
Le capitaine Benasser demanda au généreux distillateur de lui révéler sur-le-champ le secret de ce précieux joyau pour ses longs voyages d'affaires. Le capitaine savait parfaitement qu'il détenait là le secret d'un authentique rhum dominicain, qu'il conserva fiévreusement dans un vieux et mystérieux reliquaire. Passé un certain temps, le vieux commerçant disparut soudainement, comme il était venu, emportant avec lui le secret et le précieux trésor découvert.
 
 
De retour sur sa terre natale, le vieux commerçant vécut les derniers jours de sa vie dans un état de satisfaction. Le vieux reliquaire, qui fut transmis de génération et génération, renfermait placidement deux bouteilles de rhum qui attendaient d'être savourées.
 

 
Je me souviens de la personnalité du capitaine Bennaser, qui invitait à donner tout l'amour et toute l'attention aux choses qui donnent du sens à la vie.
 

Nous sommes engagés dans la consommation responsable de Rhum Relicario

VEUILLEZ CONFIRMER VOTRE ÂGE :